top of page

" Heal the world, soignons la planète "🌎



Hello, Bonjour, Salamaleikhoum ! 🌞


Aujourd’hui je vais, une fois de plus, vous partager un sujet qui me tient à cœur : la Terre et ses ressources. Pour ce faire, je vais mettre ma casquette d'éco-mom preneuse et en route sur le sujet de la sobriété numérique.


En tant que Formatrice, je dois m’efforcer de diminuer toute sorte de consommation comme les impressions papiers, les déplacements en voiture, etc.

Cela constitue d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles je propose des accompagnements en ligne où les documents sont majoritairement dématérialisés. Mais alors qu’en est-il de mon travail de préparation à domicile lorsque je crée mes supports ?? 🤔


A ce propos, laissez-moi vous raconter une anecdote : lorsque j’étais salariée, j’envoyais plusieurs mails à différents interlocuteurs et à des clients. Afin de faciliter mon organisation, j’avais enregistré une signature dans ma boîte mail, de façon à l'intégrer automatiquement bas de mes mails. Dans cette signature on y trouvait mon nom, l’intitulé de mon poste, ma ligne pro fixe, mon portable pro, mon lieu d’affectation, le logo de mon entreprise bref… Je n’avais pas réalisé que le fait de renvoyer inlassablement cette signature automatique, pouvait entraîner des répercussions sur mon empreinte carbone. Vous me direz que cela n’est pas si grave !


Cependant, selon les statistiques communiquées par l’ADEME, 10 à 12 milliards de mails sont échangés en 1 heure dans le monde (hors spam). Il faut savoir que, 15 000 KM, c'est la distance moyenne parcourue par une donnée numérique. Chaque envoi de courrier électronique provoque des émissions d’équivalent CO2 à raison de 20 grammes par e-mail. Et plus l'e-mail est “lourd” plus il consomme de CO2.


Alors imaginons ce type de signature qui n’a de cesse d'être répétée tous les jours par des millions de personnes ! Même s’il m’arrivait de ne pas la mettre systématiquement, réalisez-vous quel impact !!! Cela fait froid dans le dos. 😰

Dès lors que j’ai commencé à prendre conscience de cela il y a quelques années, je me suis mise à chercher tous les moyens qui me permettraient de réduire ma consommation de data et mon impact numérique.

Si vous avez à cœur de rendre le numérique plus durable et responsable, alors c’est par ici, je vais vous partager quelques tips très utiles. Certains sont recommandés par l’ADEME afin de limiter les allers-retours avec les serveurs :

  • Pensez à désactiver la synchronisation automatique sur votre smartphone.

  • Réduisez ou supprimez les notifications de vos smartphones.

  • Supprimez régulièrement les photos, vidéos et documents inutiles.

  • Essayez d’écouter vos musiques en audio plutôt qu’en vidéo : pas mal pour limiter les temps d’écran 😉

  • Économisez de la bande passante : par exemple si vous êtes en "conf call" et que la caméra n’est pas indispensable, pensez à la couper, fermez les onglets et applications ouvertes.

  • Supprimez régulièrement les cookies et l’historique de navigation.

  • Investissez dans des multiprises avec bouton on/off qui proposent aussi une recharge par port USB.

  • Éteignez les appareils qui sont en veille.

Cette liste n’est pas exhaustive …


Je m’efforce moi-même de les mettre en pratique. Pourquoi ?

Tout simplement parce que je suis toujours à la recherche d’astuces pour limiter mon impact sur cette terre. Bien sûr, cela passe par une prise de conscience. Je consomme moins et je redonne plus.

Alors qu’allez-vous mettre en place comme tips ? Avez-vous d’autres idées à partager ?

Je serai ravie de lire vos commentaires et d’en apprendre davantage.







7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commenti


bottom of page